Le site nonfiction.fr parle du Roman Vrai de Tabi

Edité par l’AMAROM, « Le roman vrai de Tabi » continue de séduire la presse spécialisée. C’est au tour de nonfiction.fr, site spécialisé dans la diffusion d’idées et d’ouvrages en lien avec les sciences sociales, les arts et les lettres, de commenter la publication de ce récit de Robert Arnaud.

Catherine GOLLIAU parle du Roman vrai de Tabi sur le Point Afrique

Dans un article paru le 6 janvier dernier sur le site du journal Le Point, Catherine Golliau revient sur la parution du Roman vrai de Tabi édité par l’AMAROM.

Habib Dembélé (comédien) parle du Roman vrai de Tabi sur RFI

Dans une émission diffusée le 4 janvier 2017 sur RFI Mandenkan, le comédien malien Habib Dembélé (dit Guimba National) parle du Roman vrai de Tabi en bambara avec le journaliste Georges Maïga

« Astérix chez les Dogon », Le Roman vrai de Tabi sur le blog Libération « Africa4 »

À découvrir sur le blog Africa4 (Libération), un nouvel article relatif à la publication du manuscrit de Robert Arnaud, « Le Roman vrai de Tabi », édité par l’AMAROM.

Le Roman vrai de Tabi sur Maliweb.net

« Robert Arnaud était un homme libre qui décrivait ce qu’il voyait, disait ce qu’il pensait, sans se préoccuper des répercussions néfastes que cela allait avoir sur la progression de sa carrière administrative. »

Retrouvez une présentation détaillée de notre dernière publication « Le roman vrai de Tabi » sur le site du journal Maliweb.net. L’occasion de revenir sur la carrière exceptionnelle de Robert Arnaud. A découvrir ici : https://www.maliweb.net/histoire-politique/administrateur-colonial-pays-dogons-1920-1852282.html

Pour rappel, vous pouvez acquérir cet ouvrage en ligne sur notre site !

 

 

La France et l’Afrique au XIXe et XXe siècles : thème de la Grande Collecte 2016

Grande Collecte 2016 - Afrique France XIXe et XXe sièclesEn partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, les Archives de France renouvellent leur opération annuelle de collecte de documents auprès du grand public.

La Grande Collecte

Cette initiative nationale appelle tous les français à présenter ou à remettre leurs papiers personnels ou familiaux aux institutions partenaires de l’événement. Après leur remise, ces documents sont numérisés puis mis en ligne. Ils viennent ainsi enrichir le patrimoine français et permettent la mise en relation des archives officielles avec cette mémoire intime ou familiale.

Chaque année, vous pouvez retrouver sur  le site www.lagrandecollecte.fr une sélection de ces documents.

Thématique 2016

Pour cette édition 2016, les Archives de France mettent à l’honneur les relations entre la France et l’Afrique, aux XIXe et aux XXe siècles à travers la thématique :

D’une rive à l’autre de la Méditerranée : l’Afrique et la France aux XIXe et aux XXe siècles

Le site officiel de l’opération précise :  » La Grande Collecte 2016 embrassera tous les aspects de cette communauté de destin : échanges commerciaux, scientifiques ou culturels, collaboration économique, immigration, mais aussi événements politiques, militaires et diplomatiques. Les personnes ou les familles conservant des documents datant de cette époque, tels que des journaux intimes, des carnets, des correspondances, des photographies, des tracts ou des affiches, sont invitées à les faire connaître auprès des services partenaires afin de les sauver de l’oubli. L’opération permettra ainsi d’enrichir deux siècles d’histoire franco-africaine, en mettant en lumière l’action des populations civiles et la réalité des parcours individuels. »

Déposer aux Archives nationales d’Outre-mer

Les ANOM font naturellement partie des services associés à cette Grande Collecte 2016. Si vous possédez des documents d’ordre familial ou professionnel en rapport avec cette thématique 2016, vous êtes invité à vous rendre aux ANOM le 18 novembre prochain pour présenter ces documents et être conseillé sur la meilleure destination à leur donner.

Coordonnées : 29, chemin du Moulin de Testas, 13090 Aix-en-Provence – 04 42 93 38 50 – grandecollecte.anom@culture.gouv.fr (adresse en cours de création)
Dates d’ouverture : Vendredi 18 : 9h-17h (dons uniquement)
Référent : Isabelle Dion, Isabelle.dion@culture.gouv.fr

 

 

Quand les historiens et l’Unesco inventent une constitution africaine : la charte du Mandén (F. Simonis)

La charte du Mandén serait la constitution primitive de l’empire du Mali adoptée à Kouroukan Fouga en 1236, au lendemain de la victoire de Soundiata Keita sur Soumangourou Kanté. C’est du moins ainsi qu’elle est présentée par l’Unesco qui l’a inscrite en 2009 sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

Conférence sur l’armée d’Afrique : les photos

L’AMAROM vous propose de revenir en images sur la conférence de l’historien Gérard Crespo co-organisée avec le CDHA. Près d’une cinquantaine de personnes ont assisté au brillant exposé de notre invité qui est revenu sur plus de 100 ans d’histoire de l’armée d’Afrique.

Musulmans au Sahel : histoires de jihad / Table ronde le 3 juin 2015

L’objectif de cette table ronde est de confronter les représentations contemporaines du « terrorisme » au Sahel avec les jihad d’autrefois pour mieux comprendre les transformations et les permanences du phénomène. Parmi les nombreuses formes de violence qui ont agité la région, il convient à cet égard de distinguer les insurrections qui ont été proclamées sous la bannière de l’Islam et qui ne relèvent pas simplement de la guerre en général. Seront ainsi analysés les cas du Mollah Fou au Somaliland, du Mahdi au Soudan, de Rabeh dans le Borno, d’El Hadj Omar au Sénégal et au Mali, du califat de Sokoto au Nigeria et de l’Empire du Macina au Mali.